[DTM] Partie 1 : Les joies du taraudage !

Le colis avec les profilés est enfin arrivé ! Toute une histoire que ces profilés ! A la base, je devais utiliser les profilés du système modulaire ALFER que l’on peut trouver à Leroy Merlin. Leur catalogue est très fourni, tant en profilés divers, qu’en accessoires tels que les systèmes de raccords, pieds, poignées, etc.

Malheureusement, bien que seul revendeur officiel en France, Leroy Merlin refuse de commander ce qui n’est pas en rayon, c’est à dire, au final, pas grand chose … Déception ….

J’ai finalement trouvé un autre fournisseur, Systeal, qui permet aux particuliers de commander. Ils ont plusieurs systèmes modulaires en alu, avec un catalogue très fourni en accessoires. En plus, il s’agit d’une entreprise française, cocorico ! Ils font aussi de la découpe sur mesure, très pratique comme service ! On peut choisir le taraudage des extrémités, qui servent au système de raccordement, mais l’option est un poil chère (7€ les deux côtés). Qu’à cela ne tienne ! Il s’agit d’alu, on doit pouvoir le faire à la main avec un bon taraud manuel !

Je choisis leur système à fente 8 mm avec des profilés de 30 x 30 mm pour la structure principale. Une fois la commande passée et reçue, je déballe fébrilement pour voir si rien n’a été oublié.

Etant donné que c’est la première fois que j’ai besoin de tarauds, j’avais acheté un set de taraudage avec un porte tarauds à cliquet, pensant que vu que c’est de l’alu, ça ne devrait pas être trop dur. Erreur ! Au bout du troisième trou, le mandrin casse et le taraud reste fiché dans le profilé. Evidemment, je n’avais pas de porte taraud classique …

Retour au magasin pour en prendre un neuf. Et c’est parti pour les 13 autres trous, dont 4 très profonds car viendront s’y visser les futurs pieds !

La nuit tombant, il est temps d’arrêter. Le montage, ça sera pour une prochaine fois ! Mais le plus dur est fait 🙂

Leave Comment